Vous êtes ici : Accueil > Les Arts Visuels à l’école > Exposition Yves Klein - Fontenay-aux-roses
Publié : 4 octobre 2012

Exposition Yves Klein - Fontenay-aux-roses

Ce jeudi 4 octobre 2012, les CP/CE1 de M. Juvigny se rendront à la médiathèque de Fontenay-aux-roses pour découvrir l’exposition Yves Klein.

Le lendemain, ce sera au tour des CE2/CM2 de M. Lanot

Du 4 septembre au 6 octobre 2012, la médiathèque de la ville célèbre le cinquantenaire de la disparition d’Yves Klein, décédé le 6 juin 1962 d’une crise cardiaque, à l’âge de 34 ans.

Yves Klein (1928-1962),

Yves Klein naît le 28 avril 1928 à Nice, de parents tous deux artistes. Son père, Fred Klein, est un peintre figuratif qui expose dès le début des années trente, et sa mère, Marie Raymond, peintre abstrait géométrique, est largement reconnue à partir de 1945.

Cet environnement le familiarise très tôt avec le milieu artistique, mais Yves Klein s’oriente tout d’abord vers une autre carrière.

S’il peint spontanément depuis son adolescence, c’est tout d’abord au judo auquel il s’initie en 1947, alors que cette pratique n’est pas encore réduite à un sport mais se veut une méthode d’éducation intellectuelle et morale visant à la maîtrise de soi.

En 1952, il part se perfectionner au Japon où il devient ceinture noire, quatrième dan, grade qu’aucun Français n’a atteint à cette époque. De retour en France, la Fédération Française de Judo lui refusant d’enseigner, il ouvre, en 1955, sa propre école qu’il décore de monochromes, mais qu’il est contraint, pour des raisons financières, de fermer l’année suivante.

Il devient le chef de file des nouveaux réalistes et est l’auteur de l’International Klein Blue (bleu profond qu’il a beaucoup utilisé dans ses monochromes), a, durant toute sa vie, conservé des liens étroits avec Fontenay-aux-Roses où il a vécu enfant avec ses parents.


Anthropométrie de l’époque bleue, 1960
Pigment pur et résine synthétique sur papier monté sur toile

C’est aussi à Fontenay qu’Yves Klein, l’homme du bleu, de l’immatériel, artiste météore disparu à l’âge de 34 ans, a réalisé son historique « Saut dans le vide », origine de sa légende.


© Yves Klein, ADAGP, Paris. (pour l’œuvre). / Photo credit : Harry Shunk-John Kender (pour la photographie). / Photograph Shunk-Kender © Roy Lichtenstein Foundation